Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Le Figaro : "Survivre au «tout, tout de suite»"

Le Figaro : "Survivre au «tout, tout de suite»"

le 14 mai 2013

Le devoir d'instantanéité est désormais communément partagé et érigé en mode de vie. N'agir que dans l'immédiat a un coût psychique. Pour ne pas trop en souffrir, quelques stratégies s'imposent.

Le devoir d'instantanéité, désormais communément partagé et érigé en mode de vie (cf. le succès de la série Bref), est sans doute l'une des causes du burn-out qui se profile à l'horizon de beaucoup d'entre nous. Car vivre dans l'immédiat implique à la fois l'action dans l'urgence, le manque d'anticipation, mais aussi le «papillonnage» qui empêche de finaliser tous les projets entrepris, et donc le manque de persévérance. Impossible d'imaginer que ces conséquences «n'impactent» pas notre santé psychique. (...) On confond trop souvent “l'instant et la présence”. Or celle-ci suppose de vivre pleinement le présent, mais tout en restant connecté au passé, son âge par exemple, et au futur. (...) Pour rester dans cette présence malgré les zappings ambiants, rien de mieux que de revenir à son corps, estiment les spécialistes.

Site Le Figaro