Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Le Monde : "A Besançon, la maison où la fin de vie est plus légère"

Le Monde : "A Besançon, la maison où la fin de vie est plus légère"

le 6 novembre 2012

C'est tout le paradoxe de cette maison expérimentale, qui accompagne des personnes en fin de vie ne nécessitant pas de soins hospitaliers trop lourds : aux rires et sourires des sept résidents et du personnel se mêlent parfois les larmes.

La sérénité avec laquelle la mort est abordée dans cette maison n'étonne pas Nathalie Voide, la psychologue qui vient, un jour par semaine, suivre les résidents. "On n'atterrit pas dans le soin vers la mort par hasard et chacun a cheminé sur ses questions" , note-t-elle. Nathalie Voide aide les patients à mettre des mots sur ce qui leur arrive, leur maladie, la fin qui approche

Site Le Monde