Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Le Monde : "Mieux vieillir sans médicaments"

Le Monde : "Mieux vieillir sans médicaments"

le 3 mars 2013

"Lorsque je suis arrivée en 2003 , explique-t-elle, la prise de médicaments et notamment de psychotropes pour les personnes âgées ayant des comportements d'agitation pathologique semblait être la seule solution. Cela s'explique par le fait que la formation initiale des soignants est axée principalement sur le soin et non sur le "prendre soin"."

Ce mouvement de réduction des médicaments pour les sujets âgés semble aussi gagner les gériatres. En l'absence de traitements curatifs pour la maladie d'Alzheimer, la nécessité de trouver d'autres approches s'est imposée chez certains soignants. En réaction à une vision stigmatisante de la personne malade émerge depuis plusieurs années une conception plus humaniste. Ce mouvement est d'autant plus fort que "les personnes âgées en France consommeraient deux fois plus de médicaments que leurs voisins scandinaves à état de santé équivalent" , selon le professeur Olivier Saint-Jean, chef du service de gériatrie de l'Hôpital européen Georges-Pompidou. L'amélioration de l'usage de médicaments et la surveillance de la iatrogénie médicamenteuse (effets indésirables) sont deux mesures phares du plan Alzheimer.

Site Le Monde

Revue Prescrire Petit manuel de pharmacovigilance

Recommandations HAS "Améliorer la prescription des psychotropes chez les personnes âgées"