Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Le Monde : "Tomber en dépression est-il inscrit dans les gênes ?"

Le Monde : "Tomber en dépression est-il inscrit dans les gênes ?"

le 25 janvier 2013

Quand des épidémiologistes se sont intéressés à la dépression, ils ont, en décortiquant les données, découvert une composante familiale forte, comme si ce trouble de l'humeur était héréditaire. 

Une équipe internationale qui a publié ses résultats le 7 janvier dans la revue  Biological Psychiatry ,  a rassemblé 17 cohortes totalisant 34 549 sujets d'origine européenne. Toutes ces personnes avaient répondu au même questionnaire d'évaluation des troubles dépressifs, ce qui leur donnait une note sur une sorte d'échelle de la déprime. Les chercheurs ont ensuite tenté d'associer statistiquement cette note aux particularités génétiques des uns et des autres. Quelque 2,4 millions de variations de l'ADN ont ainsi été passées en revue.

Résultat : avec les critères statistiques les plus exigeants, aucune  de ces variations ne pouvait être associée à la dépression.

Site Le Monde

En savoir plus sur les troubles dépressifs 

Télécharger la brochure Psycom sur les troubles dépressifs