Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Le nouvel observateur : "Atteint du syndrome de Gilles de la Tourette, mes tics ont fait de moi quelqu'un de bien"

Le nouvel observateur : "Atteint du syndrome de Gilles de la Tourette, mes tics ont fait de moi quelqu'un de bien"

le 21 novembre 2013

Du syndrome de Gilles de la Tourette (SGT), on ne retient bien souvent que les tics (moteurs et sonores). Clignement des yeux, grimaces, gestes saccadés et insultes, sont parmi les manifestations les plus connues de cette maladie neurologique. Moquée de l'extérieur, mais pas facile à vivre lorsqu'on l'a. Témoignage de notre contributeur, qui a souffert du syndrome.

Je suis né comme tous les autres bébés en bonne santé. Assez tôt, ma mère a remarqué que je faisais des bruits curieux, difficilement identifiables, des éternuements bizarres...

En fait, c’étaient les premiers signes du syndrome de Gilles de la Tourette. Une sorte de dysfonctionnement qui relève de la neurologie, de la chimie du cerveau, plus que de la psychanalyse comme on le pense trop souvent en France. On n’en connaît mal l’origine, beaucoup disent que ça peut être déclenché par un vaccin, comme le BCG, mais nous n’avons aucune certitude.

Site Nouvel observateur