Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Viva : "Santé : l’état d’urgence est déclaré en Europe"

Viva : "Santé : l’état d’urgence est déclaré en Europe"

le 30 août 2013

Médecins, sociologues et membres d’Ong sont unanimes : les plans de rigueur économique imposés par la « troïka », en rognant sur les budgets alloués à la santé et au social, ont des répercussions désastreuses sur la santé physique et mentale des populations des pays européens les plus touchés par la crise.

Le constat est alarmant. Dans un rapport intitulé « Crise financière, austérité et santé en Europe », publié le 27 mars dernier, la revue médicale britannique The Lancet démontre que la santé des Européens se dégrade, en particulier dans les pays frappés par les politiques d’austérité imposées par la « troïka » (Commission européenne, Banque centrale européenne [Bce] et Fonds monétaire international [Fmi]). Ses deux auteurs, David Stuckler et Sanjay Basu, récidivent le 20mai, avec la publication d’un ouvrage paru au Royaume-Uni, The Body Economic. Why Austerity Kills ( « Le corps économique. Pourquoi l’austérité tue »). Les deux chercheurs accusent les politiques d’austérité d’être responsables de la mort de milliers de personnes. On ne peut pourtant pas taxer les deux hommes de « gauchisme ». Le premier est professeur à la très respectable université d’Oxford, au Royaume-Uni, le second est épidémiologiste à l’université Stanford, aux Etats-Unis.

Dans leur ouvrage, les deux hommes mettent en évidence les liens entre politiques d’austérité et explosion des suicides, dont ils ont recensé plus de 10000 cas depuis 2008, en Europe et aux Etats-Unis, directement imputables à la crise. Ils décrivent aussi la montée en flèche du sida, des dépressions, le retour des « maladies de la pauvreté », comme la tuberculose, un accès aux soins devenu extrêmement difficile, voire impossible, pour des millions d’Européens, et l’abandon, aux conséquences dramatiques, des politiques de prévention… Pour les deux auteurs, la crise est certes à l’origine d’une situation sanitaire et sociale catastrophique, mais si l’Europe s’enfonce dans la précarité, c’est plus en raison des politiques d’austérité appliquées pour tenter d’y remédier.

Site Viva