Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > Comment agir > Corse Matin : "Une journée pour tordre les a-priori sur la santé mentale"

Corse Matin : "Une journée pour tordre les a-priori sur la santé mentale"

le 14 octobre 2013

« Il n'y a pas que le soin médical dans la prise en charge , plaide énergiquement le docteur Nicole Graziani, chef de pôle psychiatrique et gériatrique. La loi soutient l'idée de permettre aux patients de vivre dans la cité. Il faut faire tenir les gens debout. L'art-thérapie, la musicothérapie y contribuent. »

En 2009, les affections de longue durée en France étaient de 1 727 pour 100 000 personnes. En Corse, ce chiffre grimpe à 2 489 pour 100 000 personnes. Selon l'union nationale des familles ou amis de personnes malades et handicapés psychiques (Unafam ), 9 000 personnes en Corse sont touchées par la maladie psychique. Cette association, trop méconnue, vient d'ailleurs en soutien aux familles. Les groupes d'entraide mutuelle, installés à l'Udaf, cours Pierangeli, s'occupent des malades eux-mêmes, en les faisant participer à des activités, qu'elles soient artistiques, culinaires, de loisirs.

Site CorseMatin