Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > Paroles de... > Québec : "Schizophrène, il regagne sa liberté"

Québec : "Schizophrène, il regagne sa liberté"

le 24 avril 2013

« Je pensais que c'était normal, d'entendre des voix. Je voyais ça dans les bandes dessinées quand j'étais jeune, la petite voix du diable d'un côté et de Dieu, de l'autre.»

Après avoir habité neuf ans dans un appartement supervisé et géré par l'Institut en santé mentale de Montréal (ISMM) à Pointe-aux-Trembles, Richard, schizophrène, s'apprête à voler de ses propres ailes et vivre seul dans une habitation à loyer modique (HLM). (...) les médecins lui ont donné le diagnostic de schizophrène affectif. On lui a prescrit des médicaments et c'est là qu'il s'est aperçu qu'il n'entendait plus ses fameuses voix. « J'avais l'impression que Dieu m'avait abandonné », se souvient-il. En plus de sa maladie, Richard avait l'habitude de fumer un joint chaque soir, avant de se coucher. Il lui arrivait aussi de consommer des drogues dures, comme de la mescaline ou du GHB.

Site Montréal express

Pour en savoir plus sur la schizophrénie, les médicaments et les addictions

Téléchargez les brochures du Psycom sur les troubles psychiques et les médicaments