Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > Vues d'ailleurs > Algérie : "Traitement des maladies psychiatriques. L'Algérie a réalisé de grands progrès"

Algérie : "Traitement des maladies psychiatriques. L'Algérie a réalisé de grands progrès"

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, M. Djamel Ould Abbès, a indiqué jeudi à Blida que l’Algérie a réalisé de grands progrès en matière de traitement des maladies psychiatriques depuis l’indépendance. "L'Algérie qui comptait deux psychiatres au lendemain de l’indépendance, dispose aujourd’hui de plus de 880 spécialistes qualifiés en la matière, dont une majorité exerce dans le secteur public", a affirmé M. Ould Abbès dans son allocution inaugurale des travaux de la 7e rencontre internationale sur les maladies psychiatriques et la médecine légale.

Le ministre qui a évoqué la "réputation" de l’Algérie à l’échelle africaine et arabe connue pour son hôpital "Joinville", à Blida, où avait exercé Frantz Fanon, a souligné l’existence, actuellement, de 26 services psychiatriques à l’échelle nationale qui "seront renforcés par des unités similaires au niveau de chaque wilaya et par des services spécialisés au niveau de chaque CHU du pays, selon un programme de la tutelle élaboré dans ce sens", a-t-il révélé.

Site El Moudjahid