Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > Vues d'ailleurs > Irak : "Journée de la santé mentale : les blessures invisibles des réfugiés syriens"

Irak : "Journée de la santé mentale : les blessures invisibles des réfugiés syriens"

le 14 octobre 2013

Henrike Zellmann est une psychologue allemande. Depuis août dernier, elle travaille pour MSF dans le camp de réfugiés syriens de Domaiz, en Irak. Henrike décrit combien les besoins en soins de santé mentale ne cessent de croitre dans le camp, rendant les services proposés par MSF toujours plus essentiels

Nous recevons de plus en plus de personnes qui ont des troubles sévères, comme des psychoses. Avec le sentiment accru d’inutilité parmi les réfugiés, les plaintes que nous traitons sont de plus en plus complexes. Les traumatismes liés à la guerre et les conditions de vie inadéquates dans le camp ne sont pas les seuls facteurs déclencheurs des épisodes de psychose, mais il est clair qu’ils peuvent en déclencher.

Site MSF