Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Atlantico : Soigner la schizophrénie comme on soigne une grippe, c'est possible ?

Atlantico : Soigner la schizophrénie comme on soigne une grippe, c'est possible ?

le 16 décembre 2015

[Atlantico] Une récente étude fait le lien entre les dérèglements immunitaires et la schizophrénie. Si les causes de cette maladie sont multiples, l'espoir est réel pour certains patients.

Atlantico : Une étude fait le lien entre les dérèglements immunitaires et la schizophrénie. Concrètement, pourrons-nous espérer soigner la schizophrénie comme nous soignons une grippe ?

Laurent Groc : À une question un peu provocatrice pourrait-on dire, la réponse est oui et non. Il n'existe pas une cause de schizophrénie mais des causes de schizophrénie. Ce que l'on sait maintenant avec les dérèglements de l'immunité, et en particulier l'auto-immunité, environ 20% des patients schizophrènes souffriraient de ce dérèglement auto-immunitaire. A la question : peut on soigner LA schizophrénie la réponse est évidemment non puisqu'il y a de nombreuses causes. Certains patients qui ont des problèmes d'auto-immunité pourraient être soignés par des traitements d'immunothérapie.

Pour les patients ayant d'autres causes il faudrait un autre type de traitement. Le problème que l'on a c'est de savoir à l'heure actuelle si le patient a une cause immunitaire ou inflammatoire ou pas. Dès que l'on sait qu'il a une cause immunitaire on peut adapter la thérapie avec de grands espoirs à l'heure actuelle sur le traitement des patients. Les études très préliminaires là-dessus montrent des résultats très intéressants et prometteurs sur les patients schizophrènes qui ne répondaient pas ou très peu à des traitements antipsychotiques classiques. Les améliorations par l'immunothérapie étaient spectaculaires. L'espoir est absolument réel pour les patients ayant une cause venant de l'auto-immunité ou l'immunité.

Source Atlantico