Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Attentats de Bruxelles : La blessure invisible du sauveteur

Attentats de Bruxelles : La blessure invisible du sauveteur

le 25 mars 2016

[Infirmiers.com] Ils sont allés vers l’enfer pour sauver des vies, et ils en sont revenus… Indemnes ? Comment revient-on de ce qui pour l’esprit n’a pas de sens, pour ce qui déborde nos ressources technique matérielle, organisationnelle ou psychique ? Sylvain Goujard, psychologue sapeur-pompier à l'unité de secours psychologique (USP)de la Loire, apporte un début de réponse à ces questions complexes.

Dans le cadre d' attentats, dans les 72 heures suivant les interventions des sapeurs-pompiers, il est notamment recommandé de :

Ces actions donnent de la matière aux sauveteurs. Elles permettent de comprendre et de réagir de manière adaptée sans exacerber les émotions douloureuses qui sont souvent présentes, comme la colère, la peur, la culpabilité.

Source Infirmiers.com