Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Conférence-performance : "L'effet schizomètre, une poétique qui dégivre", le 22 février à Paris

Conférence-performance : "L'effet schizomètre, une poétique qui dégivre", le 22 février à Paris

le 28 janvier 2019

A l'occasion de la sortie du roman-photo "L'effet schizomètre. Quand l'art brut dégivre la psychopathologie", Marcel Bénabou, Baptiste Brun, Dominique de Liège, Yan Pélissier, Olivier Vidal seront à La Maison de la Poésie, pour une conférence-performance, le vendredi 22 février 2019 à 20h. La soirée sera animée par Jean-Luc Deschamps.

Schizomètre est le nom d’une révolte, celle de Marco Decorpeliada (1947-2006) contre les diagnostics. Épinglé par ceux du DSM, bible de la psychiatrie moderne, il découvre que 20.2 Schizophrénie, type catatonique continue,  correspond à 20.2 Crevettes entières roses cuites  dans le catalogue Surgelés Picard ! Soulagé par cette découverte, il va inscrire son entreprise de réplique sur des mètres et il va répertorier les manques de la classification DSM sur des portes de congélateurs. Dégivrant avec art une psychiatrie surgelée, il montre aussi les limites de tout systématisme. Très vite épinglé du côté de l’art brut, ses créations s’y dérobent pourtant et, pas moins qu’en psychiatrie, mettent sens dessus dessous les catégories en usage dans le champ de l’art. Alors, les schizomètres , outils pour déclassifier, voire pour clarifier ? Pour répondre à cette question, les meilleurs spécialistes de la vie et de l’œuvre de Marco Decorpeliada débattront de ce génie méconnu et de son impact sur la pensée contemporaine.

Réservation en ligne