Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Femina : Coup de gueule, le défilé décharné de Saint-Laurent

Femina : Coup de gueule, le défilé décharné de Saint-Laurent

le 19 mars 2016

[Femina] Ce qui saute aux yeux, ce ne sont pas les coupes asymétriques des robes de soirées, les matières satinées des combinaisons ni même les ceintures XXL qui viennent structurer les silhouettes. Non. Il n’y a qu’une seule chose qui saute aux yeux: la maigreur affolante des mannequins.

Décharnées et malades, ces filles font peine à voir. A mon sens, l’esthétique rock & punk prônée par le créateur ne justifie en rien des modèles aussi squelettiques. Je suis vraiment tombée de haut: comment cela est-il possible, alors que la France a adopté en décembre dernier une loi visant à lutter contre la maigreur excessive des mannequins ? Cette dernière stipule que «l’état de santé du mannequin, évalué notamment au regard de son indice de masse corporelle, est compatible avec l’exercice de son métier». Si ces brindilles ont un IMC de plus de 18, je m’appelle Jennifer Lawrence.

Source Femina