Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Handicap.fr : Handicap mental, la France dans le collimateur de l'ONU

Handicap.fr : Handicap mental, la France dans le collimateur de l'ONU

le 28 octobre 2015

[Handicap.fr] L'ONU n'en finit pas de rappeler la France à l'ordre (à la raison ?)… Une première fois le 17 septembre 2015  où des experts des droits de l'Homme dénonçaient le placement d'un jeune autiste de 16 ans, Timothée D., dans un hôpital psychiatrique pour adultes, où il a été soumis à des traitements médicamenteux sans son accord ni celui de sa mère.

Il vivait jusqu'alors en milieu ordinaire, était scolarisé. Mais une décision de justice datant de mai 2015 (confirmée en septembre 2015) l'avait confié à la garde de son père, favorable à sa prise en charge en établissement spécialisé ; or, au bout de 4 jours, il consentait à le placer en hôpital. Un collectif d'associations de parents d'enfants handicapés avait alors déployé ses banderoles devant le Palais des Nations à Genève pour s'insurger contre les dérives du système français (article en lien ci-dessous).

Grave atteinte à la liberté

Alertée, l'ONU s'était empressée, par la bouche de sa rapporteuse spéciale sur le droit des personnes handicapées, Catalina Devandas-Aguilar, de dénoncer cette institutionnalisation qu'elle considère comme une « grave atteinte au droit à la liberté et sécurité de la personne et au respect de son intégrité physique et mentale »  et qui« viole également les droits de cet adolescent à l'autonomie et à l'inclusion dans la société, à vivre au sein de sa famille et à exprimer librement son opinion sur toute question l'intéressant » . Des experts de l'Onu ont alors informé l'Etat français de leurs préoccupations sans que cela ne soit suivi d'effet.

Source Handicap.fr