Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Idée Théâtre : Chagrin d'amour, d'Audrey Vernon

Idée Théâtre : Chagrin d'amour, d'Audrey Vernon

le 4 octobre 2017

En convoquant Freud, la neurobiologie, les sciences occultes, sans oublier Dalida et Jennifer Aniston, Audrey Vernon incarne sur scène un sentiment si banal et pourtant si douloureux : le chagrin d’amour.

Tout me nuit et conspire à me faire rire

Le pitch : une comédienne censé jouer Phèdre, mais de la tragédie de Racine on n’entendra pas plus de quelques vers. En cause, les obsessions liées à une rupture amoureuse, qu’Audrey Vernon incarne au vitriol, pour le plus grand bonheur de la salle.  

« Si vous vouliez vraiment mourir, vous le diriez pas comme ça »

Le chagrin d’amour est disséqué sous toutes ses formes : psychanalyse à grand coup d’interprétation sauvage, neurobiologie - « en fait c’est ton aire tegmentale ventrale qui se suractive », mécanisme d’action des antidépresseurs et sciences plus ou moins occultes sont convoqués au chevet de cette malade imaginaire. On y suit, entre autres, les 4 médecins - dont un pédopsychiatre - qui émaillent le lent chemin de croix jusqu’à la rémission. Sans oublier les références people .  

Le pire c’est que tout est vrai

Audrey Vernon, interprète de plusieurs pièces à succès et d’une chronique sur France Inter, nous dévoile son secret : un vrai travail de lecture et de recherche (merci la cousine médecin) et puis, aussi, une vraie rupture en bonne et due forme.

Elle pense néanmoins à nous rappeler son attachement au service public et aux jeunes médecins : « continuez à vous battre pour les patients, je suis de tout cœur avec vous !  ».

Consulter le site d'Audrey Vernon

Source What's Up Doc