Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Infirmiers.com : Burn-out, les recommandations de la HAS

Infirmiers.com : Burn-out, les recommandations de la HAS

le 2 juin 2017

[Infirmiers.com] Afin de mieux repérer les symptômes du burn-out et pour mieux le prendre en charge, la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié des recommandations. L'une des sections est consacrée aux soignants, une population particulièrement exposée.

Diagnostiquer le burn-out, le prendre en charge de façon adaptée et accompagner le retour au travail n'est pas chose aisée pour les médecins traitants ainsi que ceux du travail. Afin de les aider, la Haute Autorité de Santé (HAS) publie ses recommandations. Ces outils peuvent également être utiles aux infirmiers de santé au travail dans le cadre de leur exercice.

Des facteurs de risque et manifestations cliniques multiples

Le syndrome d'épuisement professionnel peut se manifester de différentes manières. Les professionnels de santé doivent donc être attentifs à certains signes d'ordre :

Ces manifestations doivent conduire le médecin du travail ou le centre de consultation de pathologie professionnelle à analyser les conditions de travail ainsi que les facteurs de risque qui sont divisés en six catégories :

Le repérage peut être réalisé par le médecin traitant, le médecin du travail et l'équipe de santé au travail. Il peut être individuel, et s'appuyer sur l'ensemble des manifestations cliniques, ou collectif. Le repérage collectif consiste à prêter une attention particulière au fonctionnement de la structure (absentéisme ou présentéisme, turn-over fréquent, mouvements du personnel) ainsi qu'à la santé et la sécurité des travailleurs (accidents du travail, maladies professionnelles, visites médicales spontanées…).

Les soignants, une population à risque

Comme le rappelle la Haute Autorité de Santé dans son mémo, les soignants sont une population à risque historiquement identifiée et objet de nombreuses études montrant une morbidité particulièrement élevée. Elle reconnaît que le travail des professionnels de santé, qu'ils exercent ou soient en formation, est pénible en raison notamment de la confrontation avec la souffrance et la mort, des prises en charge lourdes, insécurité, mais aussi de l'organisation du travail qui n'est pas toujours des plus optimales. La qualité des soins en pâtit, d'où l'intérêt d'une prise en charge spécifique des soignants via un réseau de soin adapté qui soit réactif et préserve la confidentialité.

Consulter la fiche mémo de la HAS "Repérage et prise en charge  cliniques  du syndrome d’épuisement  professionnel ou  burnout"

Source  Infirmiers.com