Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > L'Express : Levothyrox, Lyme, etc. Faut-il appeler le psy ?

L'Express : Levothyrox, Lyme, etc. Faut-il appeler le psy ?

le 23 août 2018

La frontière entre "vraies maladies" et pathologies psychiatriques est bien complexe.

La médecine doit rester humble. On a longtemps pensé que l'ulcère gastroduodénal avait une forte composante psychosomatique avant de découvrir qu'il est dû à la bactérie Helicobacter pylori  ! Le célèbre Bruno Bettelheim a imposé une vision psychiatrique de l'autisme  et popularisé le concept de "mère réfrigérateur". Il a écrit : "Je soutiens que le facteur qui précipite l'enfant dans l'autisme est le désir de ses parents qu'il n'existe pas. La pathologie de la mère est souvent grave et dans beaucoup de cas son comportement envers son enfant offre un remarquable exemple de relation anormale."  

Cette sommité mondiale a culpabilisé deux générations de mamans, alors que les mères ne sont pour rien dans l'autisme, qui est une maladie neurobiologique du cerveau  de leur enfant, présente dès la naissance ! La frontière entre "vraies maladies" et pathologies psychiatriques est bien complexe, comme trois épisodes sanitaires récents nous le rappellent : la crise du Levothyrox , l'électrosensibilité aux ondes Wi-Fi et 4G , et la maladie de Lyme  chronique. 

Lire la suite sur L'Express