Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > L'Obs : Psychiatrie, un lanceur d’alerte à Paris

L'Obs : Psychiatrie, un lanceur d’alerte à Paris

le 3 décembre 2015

[L'Obs] L'association Stop-DSM a tenu un colloque visant à mettre fin à "l'hégémonie du DSM", cette "bible" de la psychiatrie.

La salle était pleine à craquer, samedi après-midi, à l’hôpital des Diaconesses dans le douzième arrondissement parisien, où se tenait un colloque très attendu organisé par Stop-DSM. Stop-DSM ? C’est cette association créée en 2010 par Patrick Landman, pédopsychiatre et psychanalyste, ouverte à ceux qui pensent qu’une tornade biologiste s’abat sur la psychiatrie, portée par le DSM, manuel diagnostique et statistiques des troubles mentaux édicté depuis 1952 par la toute puissante Association américaine de psychiatrie (APA).

Ses détracteurs disent de ce guide qu’il a conduit à l’ère du psychotrope pour tous et de la souffrance réduite à un dérèglement cérébral rectifiable par une médication. Adieu névroses, conflits psychiques, angoisses, maniacodépressions : tout n’est que "troubles" désormais (1) ou "spectre de trouble". Il en faut peu, ont expliqué en substance les participants (2), pour se voir au XXIème siècle coiffé très rapidement d’un petit bonnet psychiatrique. Face à "l’hégémonie du DSM", certains craignent même qu’il soit trop tard pour inverser le cours des choses car l’enseignement en faculté est sous influence "de cette pensée réductionniste".

Source L'Obs