Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > La Dépêche de Tahiti : Un plan de santé mentale pour la Polynésie

La Dépêche de Tahiti : Un plan de santé mentale pour la Polynésie

le 22 janvier 2018

L’enquête réalisée par la direction de la santé, en milieu scolaire, montre que plus de 41 % des 3 202 jeunes interrogés, âgés de 13 à 17 ans, ont déjà été ivres et que 14 % des enfants interrogés ont déjà fait une tentative de suicide. 

La direction de la santé élabore depuis octobre dernier un plan de santé mentale pour la Polynésie française. Selon la directrice, ce plan comporte plusieurs étapes.

Tout d’abord, il y a l’état des lieux qui doit être finalisé cette semaine. Puis suite à cela, la direction de la santé mettra en place des ateliers de concertation avec les professionnels de santé et les associations.

C’est à l’issue de ces échanges et avec l’aide d’experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) que le plan de santé mentale sera rédigé.

La direction de la santé a décidé d’élaborer un tel plan parce que celui-ci est préconisé par le dernier schéma d’organisation sanitaire et parce qu’il n’y en a jamais eu.

“Par le passé, il y a eu beaucoup de rapports d’établis, tout comme il y a eu un certain nombre d’audits menés mais rien n’a véritablement été concrétisé dans le cadre d’un vrai plan de santé mentale qui permette d’organiser les moyens, l’offre de soins et de la distribuer”, explique Laurence Bonnac-Théron, directrice de la santé, qui précise que “ce plan, c’est la mise en cohérence des besoins en santé mentale avec un échelonnement dans le temps, de façon à ce que l’offre soit raisonnée et raisonnable”.

Lire la suite sur La Dépêche de Tahiti