Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Le Figaro : La schizophrénie n’est pas un dédoublement de la personnalité

Le Figaro : La schizophrénie n’est pas un dédoublement de la personnalité

le 21 mars 2018

La maladie est encore largement méconnue et incomprise du grand public comme en témoigne Julien, diagnostiqué il y a 5 ans.

Quatre Français sur cinq pensent encore que le dédoublement de la personnalité est un symptôme de la schizophrénie, selon un sondage d’OpinionWay  publié en mars 2018*, à l’occasion de la Journée mondiale de la schizophrénie. Pourtant, c’est faux. Si la pathologie peut se manifester par des hallucinations auditives ou visuelles, le patient n’adopte en revanche jamais une autre personnalité. Par ailleurs, seuls 45% et 35% des sondés savent que la maladie, qui touche près de 650 000 personnes en France, s’accompagne de troubles de la mémoire et de perte d’énergie.

Cette méconnaissance de la maladie n’est pas étonnante, dans la mesure où certains psychiatres*, spécialistes de cette maladie, ne citent pas non plus toujours les bons symptômes. Un quart des psychiatres interrogés, lors de ce sondage, pensaient, à tort, que la schizophrénie pouvait se manifester par des troubles obsessionnels du comportement, ou TOC. Ils étaient 21% et 18% à citer les troubles du comportement alimentaire ou encore la bipolarité, c’est-à-dire l’alternance de dépressions et de phases maniaques.

Lire la suite sur Le Figaro