Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Le Progrès : Le "trouble du jeu vidéo", une nouvelle maladie

Le Progrès : Le "trouble du jeu vidéo", une nouvelle maladie

le 12 janvier 2018

Le « gaming disorder » devrait être reconnu comme une pathologie à partir du mois de juin prochain. Une décision qui ne fait pas l’unanimité chez les scientifiques.

Ne pas parvenir à décrocher de sa manette de jeu vidéo s’apparente-t-il à une maladie ? Pour l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la réponse est « oui ». Le « gaming disorder » ou « trouble du jeu vidéo » sera ajouté en juin à la 11e liste de la Classification internationale des maladies (CIM).

Attention, il ne s’agit pas de ranger tous les fans de jeux vidéos dans la catégorie des addicts, mais ceux qui sont incapables de s’arrêter sans aide, et qui s’isolent par une pratique dont ils ont perdu la maîtrise. La définition de l’OMS cible un comportement lié aux jeux vidéos qui « se caractérise par une perte de contrôle sur le jeu, une priorité croissante accordée au jeu par rapport à d’autres activités, au point qu’il prenne le pas sur d’autres centres d’intérêt » ou encore « la poursuite et l’augmentation de l’activité de jeu malgré l’apparition de conséquences négatives ».

Lire la suite sur Le Progrès