Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Les Echos Executives : Handicap : entreprises, n'ignorez plus l'aspect psychique !

Les Echos Executives : Handicap : entreprises, n'ignorez plus l'aspect psychique !

le 19 novembre 2018

Longtemps tabous et tenus à bonne distance du monde du travail, les troubles et maladies psychiques commencent à s'inviter dans la politique handicap des grands groupes. Tour d'horizon d'une tendance balbutiante, à l'occasion de la Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées qui se tient du 19 au 25 novembre.

Poussées par la loi de 2005 qui est venue renforcer l'obligation d'emploi des travailleurs en situation de handicap − aménagement des postes de travail, négociations sur leur insertion professionnelle, nouveau mode de calcul du taux d'emploi obligatoire de 6 % −,  les entreprises prennent peu à peu conscience de l'importance du sujet . Et d'un de ses aspects longtemps ignoré par le milieu du travail : le handicap psychique.

Plus qu'une obligation légale

Selon le Baromètre emploi, handicap et prévention en entreprises publié il y a quelques mois par Kantar TNS pour le Club Être, 40 % des 240 sociétés interrogées définissent la mise en place d'une politique handicap comme « une priorité sur laquelle il est important d'agir concrètement » , quand 57 % la perçoivent comme « importante en théorie » , même si elles reconnaissent avoir « d'autres priorités à traiter au quotidien » . Au-delà des obligations légales, les entreprises ont bien compris qu'elles pouvaient en tirer certains bénéfices comme un affermissement de la solidarité interne (76 %), une plus grande fierté ou un plus fort engagement des salariés (54 %), mais aussi une amélioration de leur réputation (46 %).

Lire la suite sur Les Echos Executives