Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Libération : Lynchages en réseaux

Libération : Lynchages en réseaux

le 13 avril 2018

Avec la massification d’Internet, le groupe qui discutait et commentait s’est transformé en foule, parfois haineuse. Loin d’être l’œuvre d’une seule minorité militante, le cyberharcèlement peut impliquer bien plus largement. Le pilori 2.0 ?

C’est sans doute le phénomène le plus terrifiant de l’espace numérique. Du jour au lendemain, voire d’une heure à l’autre, une personne, la plupart du temps une femme, se retrouve au centre de l’attention de centaines ou de milliers d’individus qui ont décidé de la prendre pour cible. La violence qui se déchaîne alors ne semble connaître aucune limite : dénigrement, insultes, doxxing  (divulgation de données personnelles : l’adresse ou le numéro de téléphone), menaces de viol, appel au meurtre. Et ce déferlement répond à un processus tristement invariable. La victime poste un message sur les réseaux sociaux, un article, une vidéo, etc. Une action qui peut rester sans conséquence pendant un temps, jusqu’à ce qu’arrive le déclencheur. Ce peut être un texte sur un forum de discussion, le tweet rageur d’un compte très suivi ou un partage Facebook outré. C’est l’allumette craquée à l’orée d’une forêt après la sécheresse.

Lire la suite sur Libération