Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Néon : Quand on "soignait" les homos avec du LSD et de la mescaline dans les hôpitaux psychiatriques français

Néon : Quand on "soignait" les homos avec du LSD et de la mescaline dans les hôpitaux psychiatriques français

le 2 mars 2020

Dans les années 60, deux jeunes hommes ont été internés en hôpital psychiatrique dans le Haut-Rhin pour être « soignés » de leur homosexualité, a découvert une chercheuse en histoire contemporaine. Du LSD et de la mescaline leur étaient injectés à très fortes doses dans le but de créer un choc psychique.

Nous sommes en 1961, à l’hôpital psychiatrique de Rouffach, au sud de Strasbourg, dans le Haut-Rhin, et les deux jeunes hommes sont internés sur décision d’un juge pour enfants pour y suivre une « thérapie de conversion ». Le but de cette « cure » : les faire changer d’orientation sexuelle et les rendre hétéros.

« Ce type de placement était chose commune », rappelle Zoë Dubus, doctorante en histoire de la médecine à l'université d'Aix-Marseille, à l’origine de la découverte. Mais « deux aspects de ces expérimentations sont cependant particulièrement originaux : d’une part l’usage de substances comme la mescaline et le LSD, d’autre part le type même de « thérapie » mise en place », ajoute-t-elle.

Dans les années 60, deux jeunes hommes ont été internés en hôpital psychiatrique dans le Haut-Rhin pour être « soignés » de leur homosexualité, a découvert une chercheuse en histoire contemporaine. Du LSD et de la mescaline leur étaient injectés à très fortes doses dans le but de créer un choc psychique.

Lire l'article sur le site du magazine Neon