Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Notre temps : Guyane, des parlementaires dénoncent "l'épidémie" de suicides d'Amérindiens

Notre temps : Guyane, des parlementaires dénoncent "l'épidémie" de suicides d'Amérindiens

le 17 décembre 2015

[Notre Temps] Deux parlementaires ont dénoncé mardi "l'épidémie" de suicides qui frappe les jeunes Amérindiens de Guyane, lors de la remise à la ministre des Outre-mer d'un rapport de mission sur ce "drame stupéfiant".

"Le drame stupéfiant du suicide chez les jeunes se déroule dans le silence le plus complet: il faut absolument mettre des moyens y compris sous forme dérogatoire", a déclaré Aline Archimbaud, sénatrice (EELV) de Seine-Saint-Denis.

La préface de son rapport, coécrit avec la députée (PS) d'Ille-et-Vilaine Marie-Anne Chapdelaine, souligne que "l'on peut parler sans exagération +d'épidémie de suicides+".

Les deux parlementaires se sont rendues en septembre en Guyane, remontant en pirogue les fleuves Maroni et Oyapock pour recueillir les témoignages des habitants des communes les plus reculées.

"Ces populations se sentent abandonnées, il y a une immense désespérance", a souligné Mme Archimbaud, rappelant que ces citoyens français "n'ont pas accès à des droits fondamentaux comme l'eau, l'électricité ou le téléphone", sans parler d'un accès à la santé ou à l'emploi.

Source Notre Temps