Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Pourquoi Docteur : Un défaut dans la notice du neuroleptique Tercian

Pourquoi Docteur : Un défaut dans la notice du neuroleptique Tercian

le 6 février 2017

[Pourquoi Docteur] L'ANSM alerte sur les spécialités Tercian, à base de cyamémazine. La notice omet de prévenir des risques d’occlusion intestinale.

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) met en garde contre une erreur de notice de toutes les spécialités de Tercian. Ce médicament à base de cyamémazine est indiqué dans le traitement des états psychotiques, de l’anxiété et des formes sévères de dépression, en association avec un antidépresseur.

Une mise à jour ajoute une information importante : le médicament peut provoquer, dans de très rares cas, des occlusions ou des inflammations graves de l’intestin, qui peuvent aller jusqu’à la nécrose. Ces effets secondaires possibles ne viennent pas d’être découverts, mais n’avaient pas été inscrits sur la notice.

Risque d'occlusion intestinale

Le laboratoire Sanofi, fabricant du Tercian, avait lui-même alerté l’ANSM en décembre 2016 sur cet oubli dans les mises en gardes spéciales. Elles n’indiquaient en effet pas de conduite à tenir en cas de constipation prolongée, de ballonnements ou de douleurs abdominales. C'est maintenant le cas : il est important de consulter un médecin immédiatement, la version mise à jour.

La notice incomplète accompagnera encore pendant un temps les boîtes actuellement en circulation. L’ANSM estime qu’à partir du mois de février, les mises à jour complètes remplaceront progressivement les anciennes sur le marché.

Consulter la mise à jour

Source Pourquoi Docteur