Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Pourquoi docteur : Dépakine : entre 16 000 à 30 000 enfants atteints de troubles mentaux et du comportement

Pourquoi docteur : Dépakine : entre 16 000 à 30 000 enfants atteints de troubles mentaux et du comportement

le 1 juillet 2018

Selon l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et la Caisse nationale d’assurance-maladie (CNAM), entre 16 000 à 30 000 enfants seraient atteints de troubles mentaux et du comportement à cause de la Dépakine°.

De nombreuses études ont déjà démontré qu’un traitement à base de Dépakine pendant la grossesse peut avoir des conséquences sur les capacités intellectuelles de l'enfant. Mais une nouvelle étude de l’Agence du médicament (ANSM) et de l’Assurance-Maladie (CNAM), publiée le 22 juin vient précise que les enfants exposés in utero à ce produit, ont quatre à cinq fois plus de risques d’être atteints de troubles mentaux et du comportement : 16 000 à 30 000 enfants seraient touchés.

Cette nouvelle estimation, qui ne surprend pas l’association de victimes de ce médicament, donne une ampleur inédite à l'affaire . D’autant qu’il s’agit des résultats d’une étude de très grande ampleur réalisée par les pouvoirs publics en lien avec les données officielles de santé de 1 700 000 bébés nés entre le 1er janvier 2011 et le 31 décembre 2014, dont 8 848 ont été exposés à ce médicament avant leur naissance.

En novembre dernier, la cour d'appel d'Orléans avait condamné le laboratoire Sanofi à verser 3 millions d’euros d’indemnités à une femme qui prenait ce médicament depuis son enfance. Aucune information sur les dangers potentiels du traitement ne lui avait été données lorsqu’elle était tombée enceinte et sa fille présente aujourd’hui de graves malformations physiques.

Lire l'article sur Pourquoi Docteur