Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Psychologies : Une journée ordinaire aux urgences de Ste-Anne

Psychologies : Une journée ordinaire aux urgences de Ste-Anne

le 22 mars 2015

[Psychologies] Des schizophrènes, mais aussi des adolescents perdus, des parents à bout, des petites dames addicts, des quadras suicidaires : au service des urgences psychiatriques de l’hôpital Sainte-Anne, à Paris, les gens normaux n’ont rien d’exceptionnel. Reportage.

Ce matin, la docteure ne répond pas au téléphone. D’ailleurs, autant vous prévenir tout de suite, aujourd’hui, la docteure ne consultera pas. La docteure se repose, après avoir tenté de passer par la fenêtre de son cabinet. 45 ans, jolie, un mari qui l’aime, deux enfants, un « bien beau métier » qu’elle pratique avec passion et succès depuis plus d’une vingtaine d’années dans un quartier agréable. Pas de drogues, pas d’alcool. Mais des patients tout le temps… Et, en ce début de matinée d’une douce et délicieuse fin d’hiver, trois d’entre eux, en pleine forme, se sont levés dans la salle d’attente remplie à craquer en geignant tous en choeur : « Docteure, docteure, pourquoi avez-vous oublié de nous vacciner contre la grippe ? » La bonne docteure leur a claqué la porte au nez, s’est enfermée, a posément ouvert la vitre, tranquillement sauté et…

Source Psychologies