Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Rue89 : Bipolarité et réseaux sociaux, le pour et le contre.

Rue89 : Bipolarité et réseaux sociaux, le pour et le contre.

le 5 juin 2016

[Rue89] Vu de l’extérieur, les bipolaires en phase maniaque sont des internautes très actifs et un peu narcissiques. En phase « down », ils s’évanouissent. Quand tu connais intimement la maladie, quand c’est la tienne ou celle d’un proche, l’utilisation des réseaux sociaux est un des « clignotants qui s’allument dans la zone rouge ».

Lucien, bipolaire de 24 ans, coupe souvent son portable. En ce moment, il ressent le besoin de se poser dans des parcs et écouter de la musique. Diagnostiqué depuis quatre ans, il est devenu un peu expert de sa maladie, comme beaucoup de bipolaires. Normal : elle consiste aussi à « réfléchir beaucoup trop sur des trucs insignifiants », m’explique-t-il.« Donc les réseaux sociaux je fais gaffe, c’est nuisible pour moi. »

Il prend un exemple : « Instagram c’est plein de gens superficiels. Quand je traîne dessus j’ai encore moins envie de voir du monde, ça nourrit mes angoisses et ma misanthropie. »

Source Rue89