Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Science & vie : Est-ce grave de voir ou d'entendre des choses qui n'existent pas ?

Science & vie : Est-ce grave de voir ou d'entendre des choses qui n'existent pas ?

le 24 juin 2019

Les hallucinations passagères sont-elles nécessairement le signe d'un trouble mental ? Pas forcément...

Entendre des voix ou voir des fées n'est plus, de nos jours, de très bon augure. Le phénomène, connu depuis l'Antiquité, évoque davantage un symptôme de la schizophrénie que les oracles divins des anciens sanctuaires. Mais depuis une trentaine d'années, la psychiatrie revoit ses positions : dans la majorité des cas, les premiers concernés par ces hallucinations se révèlent en effet être des gens... parfaitement normaux. Mais qui n'osent guère en parler, stress de l'expérience et stigmatisation n'aidant pas à se confier.

"Ce n'est que très récemment qu'on a commencé à considérer les hallucinations dans toute leur complexité et à les étudier,  constate Renaud Jardri, psychiatre de l'enfant et de l'adolescent à la faculté de médecine de Lille. Elles peuvent être auditives - de loin les plus nombreuses -, visuelles, tactiles ou multisensorielles."

Lire la suite sur Science et vie