Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > The Conversation : De Charcot à la revue de charme, quand l’hystérie se fait fantasme

The Conversation : De Charcot à la revue de charme, quand l’hystérie se fait fantasme

le 11 novembre 2018

Clôturant un siècle de révolutions tous azimuts, l’orée du XXe siècle est plus que jamais une époque parcourue de tensions. 

Instabilités politiques, innovations technologiques, avancées scientifiques et premières tentatives de libération de la condition féminine rendent la période trouble et, au milieu de ce bouillonnement, une presse emblématique de son temps voit le jour.

Sans précédents ni avatars, les albums du nu naissent au tout début du siècle : ils pulluleront durant les douze années qui précèdent la Grande Guerre pour s’éteindre au commencement de cette dernière. Parus entre 1902 et 1914, les albums du nu sont en réalité les premières revues de modèles de nu photographique, prétendument à destination des artistes. Ces fascicules, vendus à bas prix, se présentent à leurs lecteurs comme des catalogues de poses, chaque exemplaire s’ouvrant sur quelques pages de texte théorique censées avaliser l’adresse « à destination des artistes » placardée fièrement sur chaque couverture.

Lire la suite sur The Conversation