Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > The Conversation : Violences conjugales, quand les enfants reproduisent les comportements

The Conversation : Violences conjugales, quand les enfants reproduisent les comportements

le 25 novembre 2019

Le devenir des enfants témoins de la violence exercée entre leurs parents est affecté par la situation. Un accompagnement est nécessaire pour éviter sa reproduction d'une génération à l'autre. 

Les violences conjugales, par leur ampleur et par leur gravité, alarment depuis un certain temps les pouvoirs publics et l’opinion, écrivent deux chercheuses de l'université de Strasbourg, Claire Metz, maître de conférences en psychologie clinique, et Anne Thévenot, professeure de psychologie et de psychopathologie cliniques. 

Or, au-delà de la violence exercée entre adultes, il nous semble crucial d’examiner la façon dont les enfants sont affectés au long terme par cette violence. Ces derniers peuvent reproduire les comportements auxquels ils ont été témoins ou exposés comme le suggèrent plusieurs travaux réalisés aux États-Unis et au Canada.

Nous émettons l’hypothèse, appuyée par nos recherches récentes, que, sans accompagnement dédié, l’enfant s’identifie à l’agresseur et que la violence conjugale peut se reproduire de génération en génération.

Lire leur article sur le site de The Conversation