Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Top Santé : Epuisement professionnel, gare aux trajets supérieurs à 35 minutes

Top Santé : Epuisement professionnel, gare aux trajets supérieurs à 35 minutes

le 3 juin 2015

[Top Santé] Une étude québécoise révèle que la façon dont on se rend au travail et la durée du trajet a une influence sur le risque d'épuisement professionnel. La marche, le vélo et les transports en communs sur de courtes distances sont à privilégier. Et au-delà de 35 minutes de trajet, l'employé prend le risque d'augmenter son cynisme envers son emploi et de faire un burn-out.

Si vous vous sentez à l'abri du burn-out dans votre travail, sachez que la façon dont vous vous y rendez et la durée de votre trajet peuvent eux-aussi entraîner un épuisement professionnel.

Une étude de l'Université de Montréal menée par une jeune chercheuse a décrypté l'impact des différents modes de transports et de leur durée sur le risque de burn-out.

Pour ce faire, Annie Barreck a observé les habitudes de transport et les trois dimensions de l'épuisement professionnel (épuisement émotionnelle, cynisme et efficacité au travail) de 1 942 personnes, âgées de 17 à 69 ans. La chercheuse a alors constaté que la durée des trajets domicile-travail, la distance parcourue, le moyen de transport utilisé, les embouteillages et la région où l'on travaille étaient autant de facteurs de stress susceptible de modifier le risque de burn-out.

Source Top Santé