Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Vice : De plus en plus de jeunes français se défoncent au sirop contre la toux

Vice : De plus en plus de jeunes français se défoncent au sirop contre la toux

le 22 mars 2016

[Vice] Jeudi dernier, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a diffusé une note de mise en garde, à destination des pharmaciens et médecins français, pour les alerter de l'usage détourné qui est fait de ces médicaments antitussifs, et ainsi, de leur demander d'être attentifs lorsqu'ils délivrent ou prescrivent ces sirops.

D'après l'ANSM, les adolescents et jeunes adultes français seraient de plus en plus nombreux à consommer ces sirops — délivrés avec ou sans ordonnance — à « des fins récréatives ou de défonce » qui peuvent avoir des effets graves, jusqu'au décès par overdose.

Ces sirops à base de codéine (un opiacé utilisé comme analgésique et antitussif) servent en effet de principal ingrédient au « purple drank », une boisson qui a vu le jour dans le sud des États-Unis dans les années 1990, et qui a été popularisée par des rappeurs américains, notamment DJ Screw — qui est mort des suites d'une overdose à la codéine — Future ou Danny Brown, qui a depuis arrêté d'en consommer.

Le purple drank (aussi surnommé sizzurp , lean , ou encore dirty Sprite ) contient donc du sirop contre la toux, du Sprite ou un autre soda, et des antihistaminiques H1 — des comprimés contre les allergies, qui permettent de contrer les effets secondaires du sirop (vomissements, démangeaisons…). Aux États-Unis, le sirop pour la toux est de couleur violette, d'où l'appellation « purple drank ».

Source Vice