Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Vice : Les jeunes français se défoncent de plus en plus aux médicaments psychotropes

Vice : Les jeunes français se défoncent de plus en plus aux médicaments psychotropes

le 10 avril 2016

[Vice] Pour les petits malins qui pensaient avoir trouvé leur paradis artificiel à portée de pharmacie dans le Mercalm, le Nausicalm et la Nautamine, le couperet est tombé. Ces médicaments, indiqués pour combattre les effets du mal des transports et jusqu'alors disponibles sans ordonnance, ont été radiés de la liste de médication officinale par décision du 13 octobre 2015 .

Prises en quantité suffisante – au moins 200 mg chez un adulte, soit quatre fois la dose maximale thérapeutique – les molécules actives contenues dans ces pilules provoquent hallucinations, délires, insomnie et somnolence. Tout ce qui attire certains kids en manque de sensations fortes, en gros.

L'Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT) relève qu'« à 16 ans, 7 % des jeunes Français déclarent avoir expérimenté la prise concomitante de médicaments et d'alcool pour planer ou se défoncer » – un chiffre qui peut paraître à première vue modeste. Comme le fait remarquer de nouveau l'OFDT, « la prise de médicaments psychotropes relève dans la grande majorité des cas de pratiques thérapeutiques ».

Source Vice