Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Comment agir > Action : Job coaching. Un site web dédié à l’emploi accompagné

Action : Job coaching. Un site web dédié à l’emploi accompagné

le 11 mai 2017

[Handirect] Un site web dédié à l’emploi accompagné, ou job coaching, vient de faire son arrivée sur la toile  Messidor s’engage depuis plus de trois ans en faveur du Job Coaching/emploi accompagné pour un retour à l’emploi en milieu ordinaire des personnes atteintes de handicap psychique.

Après avoir encadré la signature de plus de 200 contrats de travail signés en 2016 pour les personnes accompagnées, Messidor et les membres du réseau TRANSITION viennent de lancer un site entièrement dédié au dispositif d’emploi accompagné et décliné pour chaque grande région de France : www.jobcoaching-ara.fr .

Objectif : Continuer à avancer sur le terrain de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap, mais aussi sensibiliser et communiquer sur les possibilités offertes par le Job coaching (à destination des personnes handicapées psychiques, des prescripteurs ou encore des entreprises).

« L’emploi accompagné / Job coaching c’est la volonté de permettre aux personnes de s’intégrer directement dans le milieu ordinaire. Faire en sorte que les personnes qui ne souhaitent pas passer par un ESAT, par une entreprise adaptée ou qui ne veulent pas de RQTH, puissent aller comme n’importe quel personne travailler en milieu ordinaire » explique Thierry Brun, directeur général de Messidor, association qui œuvre depuis plusieurs années pour faire émerger le concept d’emploi accompagné. « Le jobcoach est attaché à un bassin d’emploi, bien identifié. Il ne faut pas qu’il passe trop de temps dans la voiture, il vaut mieux qu’il passe beaucoup plus de temps dans l’entreprise et avec les personnes, ajoute-t-il. Son rôle est vraiment de connaître les entreprises avec lesquelles il travaille ainsi que leur fonctionnement, et de connaître aussi très bien le projet et le potentiel des personnes, de façon à faciliter la mise en emploi des personnes handicapées. On part du projet de la personne, de ce qu’elle a envie de faire, de ses motivations, car c’est ce qui fait qu’elle va pouvoir décrocher son premier contrat. À partir du premier contrat on va construire, étayer, refaire de la formation si besoin… mais c’est d’abord du placement et ensuite éventuellement de la formation, mais jamais l’inverse. On est à l’inverse de la méthode française. On est sur le « Place and train », c’est-à-dire placer et éventuellement former derrière ».

Source Handirect