Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Comment agir > Article : Les troubles psychiques : un handicap ingérable pour l’entreprise ? Par Pierre Manificat

Article : Les troubles psychiques : un handicap ingérable pour l’entreprise ? Par Pierre Manificat

le 2 juillet 2015

[Santé mentale en Rhône Alpes] Reconnu par la Loi Handicap de 2005, le handicap psychique doit être pris en compte au cœur des organisations au même titre que les handicaps sensoriels, moteurs, physiques ou mentaux. Dix ans viennent de s’écouler.

Handicaps ingérables ou mal gérés en entreprise ?

Mal gérés ! Non par manque d’envie, mais bien souvent par méconnaissance. Force est de constater que beaucoup de grands groupes sont sensibles à la problématique du handicap psychique, s’impliquent et s’investissent dans l’employabilité et le maintien dans l’emploi des personnes souffrant de troubles psychiques, mais qu’ils ne savent pas toujours bien faire.

Pourquoi ? Manque de compréhension, d’outils, aménagements inadaptés, démarches maladroites, management peu ou mal impliqué…
Même si l’entreprise dispose de bons conseils au bon moment, il est nécessaire qu’émerge et s’installe une volonté commune au sein de l’organisation visant l’amélioration de la situation, afin que la personne en situation de handicap psychique puisse être maintenue en activité. Toutes les actions d’informations, de sensibilisations, d’appuis, peuvent être déployées. Car si l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise n’est pas en phase, cela ne marchera pas.

Un engagement global est donc impératif à toutes les strates de l’entreprise : de l’organisation au référent handicap, en passant par le RH, le manager, le collectif et le salarié.

Source Santé mentale en Rhône Alpes