Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Comment agir > Escape game : Repérer l'alcoolisme chez les femmes

Escape game : Repérer l'alcoolisme chez les femmes

le 23 février 2018

Des addictologues ont mis au point un Escape Game pour sensibiliser à l’alcoolo-dépendance féminine. Un outil qui peut s’avérer utile pour les médecins, peu formés à cette problématique…

Un appartement vide. Des miroirs brisés. Des chewing-gums, des grains de café partout. Une grosse tâche rouge sur la moquette, et sur les murs, des traces de pas. Du maquillage éparpillé, des fonds de teint éventrés. Un flacon de parfum entamé, posé sur la table de nuit. Sur le frigo, ce post-it mystérieux : « Pas ce soir ! ». Vous êtes chez Laurence. Elle a un secret, lourd et inavouable. Mais lequel ?
A Paris, un Escape Game a mobilisé pendant le mois de février des centaines de joueurs – et dans sa version en ligne, des milliers. Intitulé « Le secret de Laurence », le jeu proposait de résoudre une énigme. Seules trois personnes ont trouvé la solution.  
Alcoolisme clandestin
Non, Laurence n’est pas un loup-garou, ni un assassin, ni un espion, comme l’ont suggéré les gamers. Elle est alcoolique. Tout simplement. Elle ne supporte plus son image qui se détériore, alors elle brise les glaces qui la lui reflètent. Elle mâche des chewing-gums et des grains de café pour camoufler son haleine, multiplie les couches de fard pour cacher sa mine épuisée. La tâche sur la moquette ? Du vin rouge. Les pas sur le mur, c’est quand elle s’est endormie, ivre sur son lit, les pieds en l’air. Le parfum, c’est pour quand il ne reste plus d’alcool.

Lire la suite sur What's Up Doc