Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Comment agir > Expo photo : "Subutex, bastons et love story" par Yann Castanier

Expo photo : "Subutex, bastons et love story" par Yann Castanier

le 18 mai 2015

[Street Press] C’est un monde invisible, loin des rues commerçantes où ils font la manche. Yann a suivi un groupe de marginaux jusque dans leurs caravanes. Un quotidien hanté par la mort où l’on souffre plus de détresse psychologique que de manque d’argent.

« Passage du Dauphin », une galerie marchande en centre-ville de Sète. Jocelyn est assis par terre. La tête rondouillarde, une barbe de 3 jours, les yeux marrons et quelques tâches de rousseurs, il porte un pull élimé et un vieux blouson de toile kaki. Il fait la manche. Appareil photo visible, je m’approche de lui et balance quelques pièces dans une casquette retournée. Une opportunité pour engager la conversation : « Je fais des photos des personnes qui vivent dans la rue. Tu serais d’accord ? » Il accepte. Ces premières images, je ne les garderai pas. Des photos banales d’un mendiant. Montrer ce que tout le monde voit n’a pas d’intérêt. Mais pendant plusieurs mois, je passe et repasse dans la rue et Jocelyn me présente ses amis comme Michel, Slawek, Roseau ou Stéphane. Puis Matthieu me fait entrer dans un premier squat au bout de 5 mois.

Source Street Press