Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Comment agir > Inspirez-vous : Handicap psychique, Akka Technologies sensibilise ses RH

Inspirez-vous : Handicap psychique, Akka Technologies sensibilise ses RH

le 16 février 2017

[Les Échos] Confronté à un échec du maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap, le groupe d’ingénierie a sensibilisé en interne aux modalité d’accompagnement des troubles psychiques.

Un tiers de la population française sera touchée, au moins une fois dans sa vie, par un trouble psychique, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Inquiétante, cette évaluation recouvre une foule de pathologies, des plus invalidantes (dépression, bipolarité, schizophrénie,anorexie, etc.) aux plus bénignes (troubles de la pensée et de l’humeur), mais qui dans leur ensemble demeurent taboues. «  L’ignorance et la méconnaissance causent beaucoup de tort aux personnes atteintes d’un handicap psychique. Des troubles alimentaires ou comportementaux peuvent parfaitement être gérés dans les murs de l’entreprise à condition de comprendre les problématiques », affirme Didier Baichere, le directeur des ressources humaines d’Akka Technologies, qui sur ce sujet diffuse désormais la bonne parole.

Il y a un an, le DRH constate un turn-over important des personnes en situation de handicap psychique : les deux tiers quittent l’entreprise quelques mois après leur intégration. « Or nous n’avions aucun élément d’analyse des causes de départ ». Si le handicap « visible » est relativement facile à intégrer à travers des aménagements de poste et d’horaires, les handicaps « invisibles » sont forcément plus difficiles à accompagner. « Nous avons souhaité nous placer dans une démarche d’écoute des signaux faibles pour être en capacité d’accompagner au mieux les éventuels salariés concernés sans être dans une démarche de stigmatisation » , développe le DRH.

Le pas a été franchi grâce à une coopération avec Tell me The Truffe, une agence de communication spécialisée sur ces thématiques, déjà intervenue auprès des ingénieurs d’Akka pour une sensibilisation à la diversité (égalité professionnelle, orientation sexuelle, gestion des âges etc.). Cette fois, l’agence a accompagné Akka Technologies dans la durée. Elle a sensibilisé les responsables RH, durant une demi-journée, en équipe restreinte, aux notions relatives au handicap psychique et à la santé mentale, aux modalités d’accompagnement et de maintien dans l’emploi. Aménager un poste sous-entend, par exemple, d’ajuster le rythme de travail (horaires, temps partiels, etc.) mais aussi les relations inter-personnelles : le travail en équipe peut être recommandé ou , à l’inverse, des tâches plus solitaires s’avérer préférables afin de limiter les contacts.

Les référents handicap d’Akka Technologies, qui sont des managers et des responsables RH, ont également reçu des fiches pratiques illustrant des cas concrets (gestion de crise ou de conflits) et disposent d’une hotline ad hoc en cas de questions spécifiques. Autant d’outils qui permettent aussi de décrypter et de gérer l’absentéisme, le trouble psychique constituant, en France, la deuxième cause d’arrêt-maladie, et le premier motif d’invalidité.

Akka Technologies a recruté, en deux ans, 71 personnes en situation de handicap. Pour un effectif France de 6.000 collaborateurs, cela lui confère un taux d’emploi de 2,04 %, encore en-dessous de l’obligation légale des 6 %. Mais le DRH entendrait faire mieux, et vite.

Source Les Échos