Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Comment agir > Inspirez-vous des autres : Le CH Gérard Marchant se mobilise pour réduire la contention

Inspirez-vous des autres : Le CH Gérard Marchant se mobilise pour réduire la contention

le 26 août 2015

[Revue Santé Mentale] La contention physique, outil thérapeutique ou mesure de protection ? Grâce à la thèse réalisée par le Dr Raphaël CARRE, psychiatre au Centre hospitalier Gérard Marchant à Toulouse, l’hôpital interroge les pratiques médicales et soignantes autour de la contention physique.

Si la contention physique est une pratique fréquente en psychiatrie, elle reste très peu abordée dans la littérature scientifique. Les rares études sur le sujet ne permettent pas de prouver son efficacité thérapeutique et mettent l’accent sur ses nombreux effets secondaires. C’est ce constat qui a poussé Raphaël Carré, interne en psychiatrie au CH, à dédier sa thèse à l’étude du vécu des patients face à cette procédure.
Pour le Docteur Anne-Hélène Moncany, psychiatre au CH et directrice de la thèse, tout l’intérêt de ces travaux réside dans le choix de M. Carré, de s’intéresser d’abord aux ressentis et expériences des patients « loin du corpus théorique autour de la contention physique, c’est le vécu de la personne qui va conditionner la prise en charge future. Le travail du Dr Carré m’a immédiatement intéressée car il permettait d’identifier ces détails qui permettent de rendre la contention physique moins insupportable lorsqu’elle est strictement nécessaire. Ce sont ces applications concrètes et rapidement transposables dans les pratiques qui font toute la valeur d’un travail de thèse médical. »

Source Revue santé Mentale