Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Comment agir > Le Groupe d’entraide mutuelle "pour rompre l’isolement lié au handicap psychique"

Le Groupe d’entraide mutuelle "pour rompre l’isolement lié au handicap psychique"

le 26 mai 2016

[Objectif Gard] Une villa, entre Vigan-Braquet et l’Ancyse à Bagnols. Une villa banale, à l’exception d’une petite plaque sur laquelle figure « Cèzâme ». C’est ici que depuis neuf ans, le Groupe d’entraide mutuelle (GEM) de Bagnols, association baptisée Cèzâme pour l’âme de la Cèze, se réunit.

« C’est par eux, et pour eux »

Une association chapeautée par la structure Epiphyte, et qui a la particularité d’être composée de personnes en situation de handicap psychique, à l’exception de l’animatrice Aurore Fournet. « C’est par eux, et pour eux » , résume-t-elle d’une phrase. « Nous, handicapés psychiques, gérons l’association, c’est nous qui composons le bureau , explique la présidente Elisabeth Cherpi. C’est un lieu pour rompre l’isolement lié au handicap psychique. »

Pour ce faire, l’association propose un accueil pour ses membres autour d’un café ou d’un thé, ainsi qu’une kyrielle d’activités : du sport, un atelier de création artistique, un autre d’écriture, des visites de musée, des sorties en pleine nature, au cinéma, au musée, des repas, des lotos, un voyage annuel… « on a des activités tous les jours » , affirme l’animatrice Aurore Fournet, qui construit avec les adhérents le planning de l’association. A ces activités s’est greffé un aspect bien-être avec les interventions d’une masseuse, d’une esthéticienne ou encore d’une coiffeuse, contre participation symbolique des adhérents.

Source Objectif Gard