Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Comment agir > Outils : Des stratégies pour faire face à l'entente de voix

Outils : Des stratégies pour faire face à l'entente de voix

le 19 mars 2018

Voici quelques suggestions pour faire face à l'entente de voix, aux visions et aux sensations tactiles inhabituelles. Nous espérons que certaines de ces idées pourront vous aider, vous ou quelqu'un·e à qui vous tenez, à vivre positivement ces expériences et à maintenir un sentiment de maîtrise à leur égard.

Rappelez-vous que vous n'êtes pas seul·e: la recherche montre que 4% des gens entendent des voix, c'est le même chiffre que pour l'asthme. Tout au long de l'histoire, les entendeurs et entendeuses de voix ont été nombreuseux et influent·es: prophètes religieuseux, médecins et psychologues, philosophes, artistes, poètes, explorateurices et politicien-nes.
La liste suivante a été élaborée par le groupe d'entente de voix de Manchester.

  1. Être préparé·e : Certaines personnes perçoivent un signe d'avertissement indiquant que les voix vont commencer. Par exemple, iels savent ce qui peut déclencher les voix ou iels entendent un autre bruit comme un sifflement ou un battement de cœur supplémentaire. Ceci peut être utilisé comme quelque chose de positif, puisque vous êtes prévenu·e. Vous pouvez ensuite apprendre à utiliser des techniques de relaxation et de respiration pour vous calmer. Décidez si vous voulez les écouter, si ce n'est pas le cas et que vous entendez les sifflements, distrayez-vous.
  2. Ne pas croire ce que les voix vous disent : Ceci peut être difficile et exige beaucoup de détermination, mais vous n'avez pas à croire ou à faire ce que les voix vous disent. Ayez conscience que les voix deviennent parfois plus méchantes et plus persistantes lorsque vous vous opposez à elles. Cela peut être le signe qu'elles savent que leurs jours sont comptés.
  3. Utiliser l'écoute sélective: Certain·es entendeuses et entendeurs constatent qu'iels entendent aussi bien des voix positives que négatives ou que les mêmes voix disent aussi bien des choses utiles qu'inutiles, alors iels développent des compétences en écoute sélective, apprenant à prendre ce qu'il y a d'utile dans les voix et à ignorer le reste. Par exemple: "Je dois faire les magasins avant qu'ils ferment". Il y a une différence entre ce schéma de discours et "Nous voulons que tu ailles faire les magasins avant qu'ils ferment". Il s'agit souvent d'alternances subtiles entre se rappeler à soi-même quelque chose et interagir avec les voix. Changez les déclarations telles que : "Nous voulons que tu sortes de la maison immédiatement" en : "Je sors".

Lire la suite et télécharger le PDF sur le Blog Zinzin Zine