Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Comment agir > Photos : Les conséquences des TOC au quotidien

Photos : Les conséquences des TOC au quotidien

le 21 janvier 2016

[Huffington Post] Si vous pensez que tous les malades mentaux sont inaptes et improductifs, demandez-vous d’où vous sortez cela. Le photographe Dan Fenstermacher , qui souffre de troubles obsessionnels compulsifs (TOC), a entrepris de sensibiliser le monde aux conséquences de la méconnaissance de cette maladie mentale. Ses photos édifiantes rendent compte de la solitude à laquelle confine cette étiquette.

"Ces photos montrent que nous sommes des êtres humains à part entière. Ni fous, ni dangereux, mais sensibles et doués d'émotions," confie-t-il au Huffington Post .

"J’ai voulu montrer à ceux qui souffrent qu’ils ne sont pas seuls. Que d’autres traversent les mêmes épreuves et les surmontent. Nombre d’écoliers et de salariés côtoient des malades mentaux sans le savoir. À moins que les intéressés ne le leur disent."

Cette série de portraits présente des personnes qui, à l’instar de Dan Fenstermacher, éprouvent la complexité de la vie d’un-e malade mental-e. L’une d’elles, Erica Atreya, explique comment son regard a changé lorsqu’on lui a diagnostiqué des TOC. Ces troubles qui affectent environ 2,2 millions d’Américains  se caractérisent par des pensées, des gestes ou des comportements obsessionnels ou envahissants.

"L’acceptation est capitale", dit-elle. "Mais n’acceptez jamais moins que l’amour, le respect et le bonheur qui vous sont dus."

Source Huffington Post