Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Comment agir > Recueil de données : Tentatives de suicide prises en charge dans les services d’urgence

Recueil de données : Tentatives de suicide prises en charge dans les services d’urgence

le 21 avril 2017

[ORS] En Bretagne comme sur l’ensemble du territoire métropolitain, il n’existe pas de recensement des tentatives de suicide. Toutefois, la Fondation Bon Sauveur située à Bégard (Côtes d’Armor), a soutenu l’initiative d’une expérience innovante de dénombrement et de description des tentatives de suicide ayant fait l’objet d’une prise en charge aux sein des services d’urgence des centres hospitaliers généraux de Guingamp, Paimpol et Lannion qui recouvrent en grande partie la géographie de deux pays de Bretagne : les pays de Guingamp et du Trégor-Goëlo, parmi les plus concernés par le phénomène suicidaire en région.

Un recueil de données exhaustif et pérenne concernant les tentatives de suicide prises en charge au sein des services d’urgences des trois hôpitaux s’est donc mis en place à partir du 1er janvier 2011. Dans ce cadre, l’Observatoire Régional de Santé de Bretagne a réalisé l'analyse du recueil effectué au cours des années 2011-2015. Cette étude a pour objectifs principaux de mesurer l’incidence et son évolution dans le temps des tentatives de suicide prises en charge par les 3 services d’urgence, d’étudier les profils et les modalités de prise en charge des patients en portant une attention particulière au phénomène de la récidive, et d’évaluer l’impact d’une action de prévention de la récidive mise en place au sein des 3 services d’urgence.
Cette étude, soutenue par le Conseil Régional et l'Agence Régionale de Santé Bretagne, s’inscrit à la fois dans le cadre des priorités régionales relatives à la prévention de la souffrance psychique et du phénomène suicidaire et dans le cadre des orientations liées à la conférence de consensus relative à la prévention du suicide en Bretagne. Elle permet d'améliorer la connaissance du processus suicidaire (tentatives et récidives) et donne un éclairage complémentaire aux études précédentes pour ajuster les politiques de prévention.

Télécharger le recueil

Source ORS