Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé > Article : Des humains virtuels pour diagnostiquer des troubles dépressifs

Article : Des humains virtuels pour diagnostiquer des troubles dépressifs

le 21 juin 2017

[Université de Bordeaux] Des chercheurs bordelais ont montré qu’il était possible d’utiliser des humains virtuels, bien acceptés par les patients, pour diagnostiquer des troubles mentaux, tels que la dépression.

A une époque où chacun consulte son smartphone pour toutes questions médicales, où il est possible de télécharger des applications de santé, de suivre la qualité de son sommeil.

Des études récentes ont montré que les agents conversationnels de type Siri d’Apple, Google now..., répondent mal aux questions ayant trait à la maladie ou à la souffrance psychique. Si ces agents peuvent renseigner sur la météo ou une localisation précise, les questions concernant la santé amènent à des réponses limitées qui ne correspondent pas aux attentes des patients en souffrance. Un autre problème repose sur le faible pouvoir empathique d’agents vocaux dépourvus d’interactions physiques (émotions faciales, etc.)

Les chercheurs du laboratoire Sanpsy (sommeil - addiction - neuropsychiatrie / CNRS - université de Bordeaux) ont donc décidé de développer de nouveaux outils numériques basés sur des scénarios médicaux mimant un entretien clinique avec des interactions empathiques. Ils ont créé le premier agent conversationnel animé ou humain virtuel capable de conduire un entretien interactif intelligent pour diagnostiquer des troubles dépressifs.

Ces travaux viennent d'être publiés dans la revue open-source de Nature, Scientific Reports .

Source Université de Bordeaux