Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé > Article : L’émotion, talon d’Achille de l’intelligence artificielle

Article : L’émotion, talon d’Achille de l’intelligence artificielle

le 23 août 2018

Les progrès technologiques métamorphoseront-ils l’intelligence artificielle (IA) faible en forte ? Profitons de l’occasion pour revenir sur les principes de l’intelligence artificielle et imaginer le futur.

La définition de l’IA qui a ma préférence est celle d’un algorithme permettant à une machine de prendre une décision. L’IA faible , disponible aujourd’hui est celle d’un automate qui ne sait prendre de décision qu’en piochant dans ce qu’il lui a auparavant été inculqué ; l’intelligence artificielle forte  que l’on espère pour demain est celle d’un humain qui décide avec sa conscience et son émotion.

L’intelligence artificielle faible

L’intelligence artificielle faible a officialisé son renouveau en 2012 avec les spectaculaires performances du « deep learning » .

Les résultats de l’IA faible sont incroyables : mettre un nom en temps réel sur des visages capturés par de la vidéosurveillance, modifier une vidéo au gré des mimiques exercées par un opérateur, endurance aux commandes d’un véhicule sans manifester le moindre signe de fatigue.

Lire la suite sur The Conversation