Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé > CCOMS : Projet européen pour une e-santé mentale innovante

CCOMS : Projet européen pour une e-santé mentale innovante

le 15 décembre 2016

[CCOMS] Chaque année, près de 165 millions de personnes dans l'UE (38 % de la population) éprouvent un problème de santé mentale comme la dépression ou l'anxiété. Les maladies mentales présentent un fardeau économique et social énorme et croissant pour la société, ce qui représente 20 % de la charge de morbidité. Une e-santé mentale innovante et de haute qualité joue un rôle important pour faire face à ce défi sociétal.

L'utilisation moyenne en NL, FR, DE, UK, BE et IE des solutions de e-santé mentale par les personnes souffrant d’un problème de santé mentale et les professionnels est actuellement de 8 %, ce qui est faible par rapport à d'autres secteurs de soins de santé, avec le niveau d’utilisation le plus bas en France (<1 %) et le plus élevé aux Pays-Bas (15 %).

Objectifs

L’objectif du projet E-men est de faire passer l'utilisation moyenne des produits de e-santé mentale de 8 % à 15 % sur ce public et dans la zone concernée. Cela contribuerait directement à la capacité de performance et d'innovation économique de la région, grâce à la réduction des coûts de soins de santé, à une meilleure prévention, à de meilleurs soins et traitements, et via la croissance des PME dans le domaine de la e-santé. Afin de réaliser ce changement, une première plate-forme transnationale pour l'innovation et la mise en œuvre de la e-santé mentale est formée par des partenaires privés et publics.

Principaux résultats attendus :

• développement de 5 produits (2 dépression [troubles de l’humeur], 2 anxiété, 1 état de stress post-traumatique) – 1 produit pour la France

1) avec un coût raisonnable
2) axés sur les besoins exprimés par des usagers
3) élaborés à partir des bonnes pratiques recensées en matière de e-santé orientées vers des pratiques innovantes en santé mentale

Objectifs : atteindre 4 000 professionnels et 70 000 utilisateurs potentiels.

Pour en savoir plus sur le projet (en anglais)

Source CCOMS