Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Nul n'est censé ignorer > Article : Bientôt une femme à la tête de la Haute autorité de santé ?

Article : Bientôt une femme à la tête de la Haute autorité de santé ?

le 7 décembre 2015

[Libération] La directrice de l'Institut national du cancer, Agnés Buzyn, devrait être choisie pour présider la HAS. Il a fallu faire modifier la loi pour permettre à une femme de prendre ce poste.

Ça y est, la voie est ouverte pour qu'Agnès Buzyn soit prochainement nommée à la tête de la Haute Autorité de santé (HAS). Son ancien président, le professeur Jean-Luc Harousseau avait annoncé en septembre son départ précipité.

Mais que de difficultés pour y arriver... Il a fallu ainsi un amendement à un article de loi, rajouté en catastrophe à la loi santé, pour que la directrice de l’INCA (l'Institut national du cancer) puisse atterrir à la HAS. La raison? Agnès Buzyn est une femme. Or le législateur avait prévu que les membres du collège qui dirigent cette Haute Autorité indépendante soient 4 hommes et 4 femmes. Et que lorsqu'un membre quitte son poste, il soit remplacé par une personnalité de même sexe pour préserver cet équilibre. Or, aujourd’hui, les 8 membres sont… 8 hommes. Et les autorités voulaient, pour le moins, une femme. D’où un changement législatif cocasse pour permettre l’atterrissage d’Agnès Buzyn qui, pourtant, elle, n’avait rien demandé.

Source Libération